Carnets secrets. Episode 2

17 mars 2014 - 15:05

Les aventures de Moluche

 

 

PLUS VITE QUE LE SAMU…

C’était au début des années 80, un week end d’été durant lequel le club avait initié un déplacement pour participer au brevet cyclo : « la randonnée des cols pyrénées », sur le mythique tracé de Pau à Luchon.

Ils étaient plusieurs membres du club au départ parmi lesquels un certain Henri Mauléon, mondialement connu sous le sobriquet de Moluche, dont je vais vous raconter l’aventure…

Ce matin là, à 4 heures du matin, 3000 cyclotouristes s’élancent en direction du col d’Aubisque, première difficulté du jour.

Ce jour là, tout se passa très bien dans l’Aubisque et dans l’escalade du Tourmalet.

C’est en arrivant au col d’Aspin que Moluche nous fit son premier malaise…

Parvenu au sommet, et face aux signes de fatigue évidente affichés, les bénévoles de la croix rouge en place à cet endroit, incitèrent notre compagnon de route à renoncer…

C’était mal connaître le bougre qui, avec des mots que la bonne éducation ne m’autorisent pas reprendre aujourd’hui, renvoya ces « couilles molles médicales » à leurs chères études avant de remonter sur son vélo.

Ragaillardi par un frugal et diététique ravitaillement (sandwich pâté et ballon de rouge ) notre Moluche repris sa route.

C’est dans l’escalade du col de Peyresourde, sous le cagnard, que la situation devint critique…

Avec le courage qu’on lui connait, Moluche parvint, non sans difficultés, au sommet du col où il tomba telle une figue trop mûre devant le stand de ravitaillement.

La croix rouge intervint immédiatement pour constater que l’état du « champion » ne lui permettait pas de repartir…

Ce qui eut le don de produire sur notre compagnon une colère non maîtrisée qui incita les sympathiques membres de la croix rouge à ne pas trop insister pour le bloquer, d’autant qu’il ne restait que la descente du col de Peyresourde pour rejoindre Luchon.

Parvenu à destination, Moluche n’eût ni l’occasion ni le réflexe de freiner pour s’arrêter…

Il franchit la ligne sur son vélo, bousculant au passage les bénévoles massés à cet endroit, et son vélo le conduisit naturellement au-delà de la banderole d’arrivée, en direction de la tente de la croix rouge qu’il pénétra sans même descendre de vélo pour s’écrouler à l’intérieur, semant la panique totale parmi les infirmiers et les quelques cyclos dans le même état que lui, qui étaient en observation sur les brancards…

Immédiatement placé sous perfusion, Moluche resta allongé une heure durant.

Nous ne savions pas s’il était fatigué, mourrant, ou sous l’emprise de produits hallucinogènes, mais il ne parlait plus (ce qui est un euphémisme quand on connaît le personnage ! ) et regardait autour de lui comme s’il était tombé d’une planète inconnue.

Quelques heures plus tard, ragaillardi, le bonhomme reprenait le chemin de Royan au volant de sa 604, comme si de rien n’était.

S’il est peu probable que quelqu’un se souvienne de cette fameuse « randonnée des cols pyrénéens » dans les bistrots de la ville de Luchon, il est acquis que l’un de nous soit resté à jamais marqué dans l’intellectuel collectif de la Croix Rouge comme « l’homme qui murmure des choses désagréables à l’oreille des infirmiers… »

Thierry

Commentaires

Épopée JPP et Etape du tour 2017 vécue de l'intérieur 2 mois
Etape du tour 2017 : nouvelles photos 2 mois
Etape du tour 2017 2 mois
L' Ariégeoise 2017 : nouvelles photos 3 mois
L' Ariégeoise 2017 3 mois
Briefing avant rando et réconcort après : nouvelles photos 3 mois
Briefing avant rando et réconcort après et Rando VTT et Marche 3 mois
Rando VTT et Marche : nouvelles photos 3 mois
LA LIMOUSINE. Ils y étaient nos 5 courageux + le photographe : nouvelles photos 4 mois
LA LIMOUSINE. Ils y étaient nos 5 courageux + le photographe et Ils y étaient les 5 courageux + le photographe... 4 mois
Ils y étaient les 5 courageux + le photographe... : nouvelles photos 4 mois
Ekoi 2017 et 12 autres : nouvelles photos 4 mois
Ekoi 2017 et Coco et Max dans l'effort 4 mois
Circuits 4 mois
Bulletins d'inscription VTT Marche 4 mois