Cyclo Club Mornac Seudre : site officiel du club de cyclotourisme de MORNAC SUR SEUDRE - clubeo

Carnets secrets épisode 19

25 décembre 2014 - 20:24

un carnet secret qui mériterait sans doute un débat d'opinion au sein du bureau et en concertation avec les autres clubs du département.

 

 

APPLICATION PROJET DE LOI

Le détail du projet de loi évoqué lors d’un récent « carnets secrets » doit nous persuader, au-delà du contenu, de la volonté affirmée des législateurs de recadrer notre activité sportive qui agace tout autant les automobilistes, les riverains, les administrations…

En l’état, et les exemples que j’ai pu donner par ailleurs en témoignent, nous n’aurons bientôt plus la possibilité de rouler « en toute indépendance ».

Si l’aspect « sécurité routière » se comprend, avec une grille de sanctions applicable pour les fautes de certains dans le respect des feux tricolores, stop et autres respect des priorités, certaines dispositions sont lourdes de conséquences en l’état.

L’obligation de circuler sur les pistes cyclables en est une…

Chacun sait bien qu’une groupe d’une quinzaine de personnes sur une piste cyclable, c’est mission impossible, et c’en est même dangereux !

Il me parait opportun d’aborder le sujet à l’occasion de la prochaine réunion UFOLEP à laquelle les membres du bureau participeront afin de tenter, de manière collégiale en y associant tous les clubs du département ainsi que ceux affiliés à la Fédération française de Cyclisme de l’urgence à proposer des solutions alternatives via les députés du département.

Si rien n’est fait, l’application de ce projet de loi en appellera de nouvelles, notamment l’interdiction de rouler en peloton les jours de grande circulation à l’occasion des longs week-ends notamment.

 

Ci-dessous: Article issu de la dépêche du midi

 

Projet de loi visant à verbaliser les cyclistes

• 11 euros – Contraventions de 1° Classe – Défaut d’éclairage et de freins – C’est la seule, on peut être verbalisé à chaque sortie pour le défaut d’éclairage. A voir avec la sagacité de l’agent verbalisateur.

• 22 à 35 euros – Contraventions de 2° Classe – Vitesse excessive (faire attention dans les « Zones 30 », surtout en descente), oui ça fait sourire – Avoir un passager sur son vélo (je crois que là on ne risque rien) – Téléphoner à vélo (je n’en ai encore pas vu dans le peloton) – Stationnement gênant (il faudra faire attention quand on fait la « pause casse-croûte ») – Cyclistes à plus de 2 de front (rarement chez nous et « Pierrot » est là pour rappeler à l’ordre les « indisciplinés ») – Remorquage (on peut pousser mais pas tirer) – Non utilisation des pistes cyclables (il faut éviter GRUISSAN et NARBONNE PLAGE) – Tourner sans mettre le bras dans le sens du virage (là on ne risque rien cela se fait automatiquement)

• 90 à 135 euros – Contraventions de 4° Classe – Circulation sur le trottoir (franchement on préfère rouler sur les routes même si elles ne sont pas bien entretenues) – Remonter les files par la droite (seulement en ville je suppose, donc cela ne nous concerne pas) – Non respect de l’arrêt au feu rouge ou du stop (en général nous respectons cet arrêt absolu sinon il faut bien regarder s’il n’y a pas d’agents verbalisateurs en embuscade) – et le meilleur pour la fin : Circulation sous l’emprise de l’alcool – le cycliste ne peut plus se doper et ne peut plus boire, c’est normal. Jusqu’à présent je n’ai vu aucun cas susceptible de ramasser cette amende. Ces amendes sont majorées si elles ne sont pas payées dans les 45 jours suivant la verbalisation.

~~LA DÉPÊCHE.fr du mardi 09 décembre

" Le Conseil national de la sécurité routière a préconisé hier la mise en place d'amendes minorées pour les cyclistes, qui seraient, en contrepartie, verbalisés plus souvent. Les cyclistes ignorant le code de la route pourraient être menacés de nouvelles amendes, «adaptées» aux vélos et déjà testées dans la communauté urbaine de Strasbourg, où elles ont permis une baisse des accidents. C'est en tout cas la préconisation faite hier par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Depuis 2012, un système d'«amendes adaptées» en vigueur dans la préfecture alsacienne fixe des amendes de 4e catégorie divisées par deux (45,60 euros contre 90 euros pour un automobiliste) pour un certain nombre d'infractions comme la circulation en sens interdit, l'inobservation de l'arrêt au panneau «stop» ou à un feu rouge, les refus de priorité et l'usage du téléphone tenu en main. «Ce dispositif a permis plus de verbalisations par les forces de l'ordre (…) et une baisse sensible des accidents de plus de 30 %, ce qui n'est pas un pourcentage faible», a souligné le président de la commission deux roues du CNSR, Christian Jacquot. Il ne s'agit que de préconisations, qui n'ont aucune valeur contraignante, et sur lesquelles le gouvernement n'a pas statué. D'autant que cette différenciation du prix des amendes pourrait poser un problème d'»égalité devant la loi». Il reste une «expertise juridique à faire» avec le ministère de la Justice, a souligné le Délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, qui s'est abstenu lors du vote de cette recommandation. «Une bonne solution» Pour Sébastien Bosvieux, président de l'association toulousaine 2 pieds 2 roues, ce serait pourtant «une bonne solution, qui mettrait en place une proportionnalité des peines, car à vélo on ne met pas en danger les autres autant qu'en voiture. Mais le code de la route c'est indispensable à respecter». Pour ce pro-vélo, «ces mesures-là sont importantes, mais elles doivent compléter d'autres mesures plus larges, comme la réduction des vitesses (zone 30km/h), ou de meilleurs partages de l'espace en ville.». Les membres du CNSR ont justement voté favorablement pour l'élargissement à d'autres villes de la pratique des «espaces mixtes piétons-cyclistes» sur les trottoirs, sans délimitation entre les deux catégories d'usagers. Depuis le début de son expérimentation à Strasbourg en 2007, aucun «accident corporel impliquant un cycliste responsable» n'a été enregistré sur ces zones, détaille le projet de recommandation adopté. Le CNSR a également voté un renforcement de la promotion du port du casque pour les cyclistes, mais sans obligation réglementaire."

 


Commentaires

Contre la montre 1 mois
Contre la montre par équipe : nouvelles photos 1 mois
Contre la montre par équipe 1 mois
Épopée JPP et Etape du tour 2017 vécue de l'intérieur 4 mois
Etape du tour 2017 : nouvelles photos 4 mois
Etape du tour 2017 4 mois
L' Ariégeoise 2017 : nouvelles photos 5 mois
L' Ariégeoise 2017 5 mois
Briefing avant rando et réconcort après : nouvelles photos 5 mois
Briefing avant rando et réconcort après et Rando VTT et Marche 5 mois
Rando VTT et Marche : nouvelles photos 5 mois
LA LIMOUSINE. Ils y étaient nos 5 courageux + le photographe : nouvelles photos 6 mois
LA LIMOUSINE. Ils y étaient nos 5 courageux + le photographe et Ils y étaient les 5 courageux + le photographe... 6 mois
Ils y étaient les 5 courageux + le photographe... : nouvelles photos 6 mois
Ekoi 2017 et 12 autres : nouvelles photos 6 mois